Une personne bien connue dans le domaine du développement professionnel et des neurosciences a récemment écrit un article sur l’utilisation de la visualisation pour concrétiser vos rêves. Dans son article, il raconte que, lorsqu’il était à l’université, son entraîneur lui disait de se visualiser en train d’effectuer des lancers francs ou des « lay-ups ». Si vous visualisez « ce que ça fait, ce que ça sent, ce à quoi ça ressemble » d’atteindre vos buts, vous dit-il, « vos comportements commenceront à s’aligner avec votre objectif. »

Leçon à retenir :

  • Visualiser l’atteinte de notre objectif n’est qu’un fantasme. Cela peut se retourner contre nous et peut même nous empêcher de réussir. Au lieu de cela, divisez vos objectifs en étapes faciles à gérer, visualisez ces étapes et commencez.

Cela semble magique? En effet, c’est ce que nous appelons la pensée magique. Mais c’est ce conseil que de nombreux acteurs de l’industrie du développement personnel, une industrie évaluée à 10 milliards de dollars, donnent aux personnes vulnérables et qui ne fonctionne pas pour la plupart d’entre nous. Les personnes pour lesquelles cela fonctionne sont celles qui ne manquent pas de motivation au départ. Mais pour ceux d’entre nous qui sont confrontés à un manque de motivation, la visualisation peut nous empêcher d’atteindre nos objectifs. Et lorsque la visualisation ne fonctionne pas, c’est nous-mêmes que nous blâmons, ce qui nuit encore plus à notre motivation.

Voici pourquoi :

  • Il a mal appliqué les conseils de son entraîneur, qui lui avait demandé de visualiser les lancers francs ou les « lay-ups », tous deux importants pour gagner une partie de basket-ball. Son entraîneur ne lui a pas demandé de se représenter sur le podium, médaille d’or au cou. Pourtant, c’est exactement ce qu’il dit aux gens de faire lorsqu’ils visualisent le succès : se représenter sur le podium!
  • Pour votre cerveau, visualiser le succès est aussi réel que de réussir; cela diminue votre énergie pour continuer à travailler à l’atteinte de votre objectif, car votre cerveau croit que vous l’avez déjà atteint. Des études ont mesuré cette baisse d’énergie en utilisant la pression artérielle systolique. Visualiser le succès peut alors avoir l’effet inverse de ce que vous recherchez!
  • Visualiser un résultat positif nous encourage à penser en termes de tout ou rien. C’est exactement le contraire de ce que nous devrions faire ; réfléchir aux objectifs dans leur intégralité peut inspirer de la peur et nous donner le sentiment d’être dépassés, freinant ainsi nos progrès.

En résumé, visualiser le fait d’avoir atteint un objectif n’est qu’un fantasme. Mais nous continuons d’y croire, car nous voulons croire qu’il y a une solution facile à nos problèmes. Nous n’avons qu’à le trouver. Et l’industrie du développement personnel s’en réjouit et fait des milliards à nous vendre ce fantasme.

Maintenant, voici ce qui fonctionne. Bien sûr, c’est beaucoup moins sexy, comme c’est souvent le cas avec la vérité.

  • Divisez vos objectifs en étapes faciles à gérer, suffisamment petites pour que vous puissiez réussir chaque étape. Vous pouvez en savoir plus sur cette stratégie dans ce billet du blogue.
  • Au lieu de visualiser la réalisation de votre objectif, visualisez les étapes à suivre pour le réaliser. Vous pouvez en savoir plus sur cette stratégie dans un billet précédent.
  • Commencez, simplement. L’état d’esprit se construit par l’action. Voici une entrevue où j’aborde ce point.

 


À propos du Dr. Irena O’Brien
Fondatrice et Directrice
The Neuroscience School

Dre Irena O’Brien est neuroscientifique cognitive et fondatrice de The Neuroscience School.
Elle se passionne pour la psychologie et les neurosciences, qu’elle étudie depuis plus de 20 ans. Dre O’Brien lit et écrit sur les dernières recherches en neurosciences et en psychologie, qui nous offrent des outils et des stratégies pratiques que nous pouvons utiliser pour améliorer nos vies et celles de nos clients. Elle utilise d’ailleurs ce qu’elle apprend des neurosciences dans sa propre vie et dans celle de sa famille.

Pour suivre Irena sur Facebook ou LinkedIn

 

Sources :

Amabile, T., & Kramer, S. (2011). The progress principle: Using small wins to ignite joy, engagement, and creativity at work. Boston, Mass: HBR.
Kappes, H., & Oettingen, G. (2011). Positive fantasies about idealized futures sap energy. Journal of Experimental Social Psychology, 47, 719–729.
Taylor, S., Pham, L., Rivkin, I., & Armor, D. (1998). Harnessing the imagination: Mental simulation, self-regulation, and coping. American Psychologist, 53, 429–439.
Cet article a été publié initialement sur https://neuroscienceschool.com/2019/06/20/why-visualization-doesnt-work-to-make-your-dreams-a-reality/