Nous recevons, en moyenne, 147 courriels par jours et passons deux heures trente à lire ces courriels dans notre boîte de réception tous les jours. Donc, comment écrire un bon titre pour votre prochaine infolettre ou votre blogue afin de vous vous démarquer ?

Nous avons tous déjà reçu des articles et des rapports de recherches dont le titre n’est pas engageant, bien que le contenu soit très intéressant. Mais lorsqu’il s’agit d’écrire pour démarquer votre pratique d’affaires, votre titre est l’élément le plus important, et voici pourquoi.

Le lecteur se basera sur le titre afin de décider si votre infolettre ou un billet de blogue vaut la peine d’être lu et, en dehors d’une image bien choisie, il est souvent le seul moyen de capter l’attention de vos clients, clients potentiels et centres d’influence afin de provoquer la lecture de votre article.

Sans un bon titre, la majorité des gens ne pourront en apprendre davantage à propos de vous ou de ce que vous offrez. Et s’ils n’en apprennent pas plus sur vous et votre offre de services, vous ne serez pas en mesure de faire une vente ou de faire une différence. Et si vous ne pouvez faire de ventes ou une différence, à quoi sert-il d’écrire?

Ici je vous propose 4 façons de créer des titres accrocheurs.

Entre les 2 titres d’infolettres ci-dessous, quel est celui qui attirerait le plus votre attention et vous encouragerait à lire le message?

  1. Présidentielle américaine : une mise à jour des marchés financiers mondiaux
  2. Marchés financiers : victoire de Trump, ne soyez pas désespérés !

Le deuxième, bien entendu.  Le premier titre vous donnera simplement envie de glisser le courriel dans la poubelle de votre ordinateur sans même avoir pris la peine de l’ouvrir! Le titre a toujours deux objectifs. Premièrement, attirer l’attention du récepteur afin qu’il arrête ce qu’il fait et deuxièmement, lui donner envie de lire davantage.

[tweetthis]Un titre a toujours 2 objectifs : que le récepteur arrête ce qu’il fait et piquer sa curiosité.[/tweetthis]

2 règles de base

Voici les deux règles de base à retenir lorsque vous écrivez votre titre :

No.1 : Créez un titre court

Plus le message est court, plus il est accrocheur et facile à retenir. Ici, cherchez de l’inspiration en regardant votre fil de nouvelles sur Twitter, Facebook, les panneaux publicitaires et même les magazines lorsque vous êtes dans la file d’attente à la caisse. Au lieu de regarder votre téléphone, ce que nous faisons tous, portez une attention particulière aux pages couvertures des magazines, vous comprendrez ce que je veux dire, ces rédacteurs sont des génies de l’écriture!

No. 2 : Susciter de la curiosité

Les titres sont omniprésents et la clé pour en créer un qui soit efficace est de s’assurer qu’il fait une chose: piquer la curiosité du récepteur. Pensez-y, pourquoi continuez-vous  à lire quelque chose? C’est parce que vous voulez en savoir plus, c’est simplement de la curiosité.

Voici 4 méthodes pour vous aider à créer des titres en utilisant le concept de la curiosité. Ces méthodes  ont une chose en commun, elles amènent toutes le lecteur à dire « Je veux en savoir plus ».

4 méthodes pour vous aider à créer des titres

Le « Ce/Ces » avec un échéancier

Ces titres utilisent tous les mots « ceci » ou « ces » pour impliquer qu’il y a un outil, une technique ou une idée spécifique que le lecteur ne sait pas. Le cerveau veut automatiquement entendre la réponse. Il demande: « Quels? » C’est une accroche très efficace pour le cerveau.

Voici quelques exemples :

  • Faites ces trois choses chaque jour et vous vivrez jusqu’à 100 ans
  • Ces 2 types de messages LinkedIn doivent disparaître
  • Laquelle de ces 5 erreurs commettez-vous tous les jours ?

Le titre « Comment faire »

Ces titres sont très clairs, le lecteur sait exactement à quoi s’attendre. Le mot « comment » est simple et implique une solution simple aussi. Tout le monde aime la simplicité aujourd’hui.

Voici quelques exemples :

  • Comment écrire un bon titre pour votre prochaine infolettre ou votre blogue
  • Comment écrire un livre électronique en 4 jours
  • Comment réduire vos impôts cette année

Le titre sous forme de liste

Même si vous pensez que cette formule est dépassée et surutilisée (comme moi auparavant), elle ne l’est pas. Notre cerveau aime les nombres spécifiques, les raisons et les données rationnelles.

Voici quelques exemples :

  • 5 erreurs de marketing de contenu à éviter
  • Le top 10 des erreurs des entrepreneurs
  • Les 7 erreurs classiques du manager débutant et comment les éviter

Le titre solutions aux problèmes

Notre cerveau est conçu pour résoudre des problèmes, surtout lorsque ces problèmes nous touchent.

Voici quelques exemples :

  • Est-ce que vous vous demandez comment financer l’éducation de vos enfants? Voici le plan pour y arriver!
  • Vous dormez mal la nuit? Essayez cette technique, elle fonctionne à merveille!
  • Vous planifiez votre voyage de rêve? Voici les meilleurs sites pour vous y retrouver!

Quel est le pouvoir d’un bon titre?

Les retombées positives d’un titre qui retient l’attention inclus :

  • Intriguer les gens et piquer leur curiosité
  • Augmenter le taux de lecture
  • Accroître le nombre de partages de vos articles et vous permettre de vous faire connaître (ou reconnaître)
  • Assurer la lecture de vos prochains articles (pour autant que le contenu soit pertinent)

Que ce soit via une infolettre, les médias sociaux ou un blogue, le fait d’établir une relation avec vos clients actuels, potentiels et vos centres d’influence vous permet d’être présent tout en leur donnant la possibilité de communiquer avec vous de façon ponctuelle.

Ah! En lisant ton infolettre, j’ai pensé que nous pourrions nous rencontrer et discuter de…

La communication est donc un élément primordial dans votre développement d’affaires, et ne doit en aucun cas être ignorée.

Apportez :

  • 1 titre accrocheur
  • 1 contenu intéressant
  • 1 texte qui apporte de la valeur

Obtenez :

  • Des lecteurs intrigués
  • Un partage important de vos communications
  • Des clients qui vous font part d’opportunités d’affaires (sans attendre votre prochaine rencontre)
  • des clients potentiels qui pensent à vous régulièrement
  • des centres d’influence qui apprécient l’information pertinente que vous apportez et la partagent à leur tour avec des clients potentiels

Joignez-vous à la conversation

Laquelle des quatre méthodes présentées vous semble la plus intéressante pour votre type de pratique d’affaires? Comment comptez-vous l’intégrer dans vos communications? Partager vos commentaires en cliquant ici.

À votre succès !

Sara-sig

P.S. : Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous pour recevoir notre infolettre mensuelle. Vous aurez automatiquement accès à notre livre électronique « Maîtriser l’art de l’efficacité personnelle : le guide pour tout accomplir. » Vous recevrez également, directement dans votre boîte de réception, trucs de pro et autres informations que nous réservons à nos abonnés.

P.P.S. : Mon équipe et moi-même travaillons à la création de nouveaux articles et de nouvelles vidéos sur YouTube. Comme toujours, nous voulons qu’ils soient aussi pertinents et utiles que possible. Alors dites-moi : Quel défi essayez-vous activement de surmonter en ce moment dans votre pratique d’affaires ?

La période d'inscription pour la cohorte de 2021 est maintenant terminée...

Vous voulez ne rien manquer du prochain lancement? Entrez votre nom et courriel pour ne rien manquer!

Merci! Vous êtes sur la liste d'attente.